VENDREDI 20 MARS Sourdure. Ernest Bergez : voix, violon, pieds et synthétiseur modulaire

Cela fait plus de mille ans que, de génération en génération, la création occitane revêt de nouvelles formes. Sous les mains d’Ernest Bergez, alias Sourdure, elle est ici baignée de musique concrète et de résurgences hybrides, de synthèse modulaire et de pratiques transversales. Sourdure efface les frontières entre tradition et futurisme, à coups de rengaines archaïques et de violon coupe-gorge, entre mélodies tapées du pied dans un brouillard électronique et crachats de cuivres dissonants.

http://muraillesmusic.com/artistes/sourdure/

VENDREDI 20 MARS Cocanha. Cants polifonics a dançar

Trois voix, ancrées, timbrées, touchantes, aux percussions sonnantes et trébuchantes. Avec Toulouse comme point de rencontre, le trio chante haut et fort cette langue occitane du quotidien, véritable terrain de jeu vocal. Mains et pieds claquent les rythmes de la danse. Les tambourins à cordes pyrénéens installent le bourdon percussif, brut et enveloppant, apportant au chant une pulsation vitale. Forte de son ancrage, Cocanha chante une musique indigène dans la continuité de la création populaire.

https://cocanha.net/

SAMEDI 21 MARS Conférence gesticulée : ETHNO’CONF – Cultures à toutes les sauces

Ethnologue, Anaïs Vaillant allie son travail de recherche sur les notions de tradition et d’exotisme à une pratique des danses et musiques traditionnelles, ainsi qu’à la restitution alternative des données ethnographiques (fanzines, animations, cabinets de curiosités, anthropologie sonore et visuelle…).

https://conferences-gesticulees.net/